Un site lent ce sont des visites en moins !

Timing

Sites-lents-perte-de-trafic

Attention, un site lent ce sont directement des visiteurs de perdus !

5 secondes,  c’est peu de chose dans une journée de travail ou même dans la vie de tous les jours. Mais c’est déjà beaucoup trop long sur le web !

Savez vous que la vitesse de chargement de votre page d’atterrissage (celle qui s’ouvre depuis le moteur de recherche ou le lien qui y amène) est vitale pour qu’un internaute continue sa visite ?

Dans la réalité du web, cette vitesse de chargement est l’une des clés centrales pour affecter la fréquentation et le nombre de visites de votre site.

Plus il est rapide à s’afficher, plus l’internaute aura envie d’avancer dans sa navigation dans les pages et passera du temps à naviguer dans vos contenus et plus important à visionner vos offres.

Et si votre site à pour mission de (faire) vendre, vous avez tout intérêt à ce que le visiteur se sente bien chez vous …

Si Google, sur une requête comme « voiture occasion », vous donne 42.7 millions de résultats en 0,31 secondes (ou 310 millisecondes), vous pouvez imaginer l’importance que la rapidité de l’ouverture de vos pages a pour le moteur de recherche. Sinon à quoi bon réaliser une telle performance ?

Selon certains spécialistes une demi seconde de trop et c’est 30% de trafic en moins sur Google. Il existerait même une corrélation entre vitesse d’ouverture des pages et conversion de la visite en vente.

Chez Amazon l’équation serait de 0,1 seconde (ou 100 ms) = 1% de ventes perdues. Donc 1 seconde = 10%, 10 secondes  = 100%, donc plus de business !

En fait au delà de 4 seconde, ce serait un désastre paraît-il …

loading

sites-lents-loader

 

Donc faire des sites aux pages « légères », ce qui ne veut pas dire sans contenu mais avec les bonnes techniques, est indispensable.

Depuis maintenant plusieurs années Google a fait de ce critère un élément clé du positionnement de votre site dans ses propositions.

Pour savoir si votre site est lent ou pas, vous pouvez utiliser l’outil de Google « pagespeed »  Et y lire les résultats et conseils donnés.

controle-de-la-vitesse-de-chargement-de-vos-pages

 

Ces conseils ne vous seront peut être que de peu d’utilité car destinés à des personnels techniques, mais il seront précieux pour que vous challengiez votre agence de développement afin qu’elle améliore les performances et donc le score de vitesse de chargement votre page.

Sachez que si les moteurs sont sensibles à ce sujet c’est parce que les utilisateurs le sont eux même énormément. En effet s’il attend plus de 1 seconde l’internaute a l’impression d’attendre et de perdre du temps. Et cette attente concerne le chargement de la page depuis le navigateur mais également les chargements d’images ou de contenus une fois la page ouverte.

Il faut donc trouver les bons équilibres techniques, qui sont complexes et nécessitent un véritable savoir faire. Ce que de nombreuses petites agences web ne maîtrisent pas totalement.

Souvent pour satisfaire une demande client les agences se laissent faire et acceptent des compromis qui ont pour conséquences de tuer la vitesse de chargement des pages.

Une interface utilisateur trop sophistiquée, trop d’interactivité des éléments, des menus déroulants longs, etc. se transforment en fichiers (javascripts, CSS, images, icônes, …) qu’il faut aller récupérer en « live » sur le(s) serveur(s) d’hébergement, et donc du boulot en plus pour le navigateur et donc du temps.

Et ne parlons pas des données éventuellement récupérées chez des fournisseurs (via un web service par exemple), qui peuvent pénaliser lourdement la vitesse de chargement de vos pages.

En résumé, si votre site est le plus beau du village mais qu’il mette 1 minute à se charger, il deviendra également l’un des moins visités !

La lenteur de votre site pourrait devenir très visible et embarrassante :

Slow Page

Label Site lent

 

En effet selon certains sites américains spécialisés, Google serait en phase de test d’un nouveau label : « attention site lent » qui apparaitrait à côté de votre URL pour prévenir l’internaute que du point de vue du moteur de recherche il ne répond pas aux standards de chargement recommandés. Et le qualificatif lent à côté de votre lien, ça n’est ni très positif, ni qualitatif et encore moins générateur de trafic. L’internaute va vite, il vous demande de l’aider à aller vite. Si vous le ralentissez il vous zappera.

Il nous semble donc essentiel que, quelle que soit la décision finale de Google, vous vous intéressiez à cet aspect central de la performance de votre site. Et donc de vos performances commerciales.

Vous avez un doute, une question ? Vous voulez une évaluation et les explications nécessaires ? Demandez à des spécialistes.

Zoo Google : Attention Pigeon en vue !

Google lancerait un nouvel animal dans son Zoo.

Le Web est en mouvement constant, nous le savons tous : Evolutions techniques continues, nouvelles règles de gestions, nouvelles formes de design, ergonomie en mutation, etc. et ce qui était vrai l’année dernière ne l’est sans doute plus aujourd’hui.

Et dans ce monde en mouvement perpétuel, Google n’est pas le dernier à opérer des changements. La preuve le Zoo de la marque de Mountain View a sans doute vu cet été apparaître un nouvel animal.

Après Panda, Pingouin (Penguin) et Colibri (Hummingbird), voilà Pigeon ! Le site Search Engine Land, l’a baptisé Pigeon car Google n’a toujours pas communiqué à son sujet.

Google ajuste ses algorithmes de recherche plus de 500 fois par an. Rien que ça.

Son secret réside dans sa capacité à faire évoluer très vite les paramètres de ses algorithmes et autres modèles mathématiques complexes afin d’un côté de protéger son savoir faire, de l’autre contrer toutes les tentatives d’amélioration de performances de sites qui affecteraient soit le fonctionnement du moteur (triche appelée « black hat » par Google) ou détériorerait l’équation financière de la vente des mots clés.

Le Google Zoo :

Voici un rapide rappel de ce qu’est le zoo de Google à ce jour, et une rapide introduction à son nouvel entrant qui n’est pour l’instant actif qu’aux USA.

Google Zoo

Zoo Google

Panda:

Son but est de maximiser le référencement naturel (SEO) des sites de qualité, et de pénaliser les sites qui tentent artificiellement de pousser leur visibilité via l’utilisation de techniques dites « black hat » et qui sont interdite par Google.

L’utilisation exagérée de mots clés similaires dans les contenus ou les meta-données par exemple est considéré comme répréhensible et Panda a corrigé la visibilité de nombreux portails ou sites dont le but n’était que d’occuper artificiellement les premières positions du moteur.

En résumé, la faible qualité du contenu et des sources douteuses ne sont plus les bienvenues.

Penguin:

Cette évolution de l’algorithme a été faite pour limiter les abus en terme de « back links », ces fameux liens positionnés sur d’autres sites, pointant vers un site particulier et qui pouvaient favoriser la position de ce dernier.

Les abus en termes de réseaux de liens plus ou moins qualitatifs ont justifié cette évolution, mais sa mise en oeuvre a été un peu agitée car de nombreux sites parfaitement honnêtes et intègres ont vus leur positions sur google se détériorer alors qu’ils n’avaient enfreints aucune règle.

Hummingbird :

Cette nouvelle version a été la plus importante au cours des dernières années.

Elle a porté sur la reconnaissance des requêtes en langage naturel.

Pour la première fois, Google a reconnu des questions complètes (séquences de mots), pas seulement des mots clés. Cela a permis de donner de la visibilité aux sites de qualité contenu en se basant sur une pertinence encore plus grande .

Et maintenant Pigeon (ou un autre animal) ?

Selon les experts du SEO Search Engine Land, Google a mis en place cette évolution de son algorithme le 24 juillet 2014 aux USA seulement (pour le moment).

Google-Pigeon-update (1)

Pigeon aurait comme mission de travailler sur les recherches géolocalisées, autant dire l’importance que cela pourrait avoir dens les métiers de la distribution automobile !

D’après certains experts, Pigeon aurait un effet certain sur la présentation du « 7-pack ». Ce nom faisant référence à ce fameux bloc de points de vente, présentant les adresses, N° de téléphone, d’informations et qui n’afficherait désormais plus que 3 ou 4 résultats plutôt que 7. Il n’y aurait également plus de duplication des résultats de recherche entre les résultats locaux et naturels.

Enfin, la prise en compte des annuaires tels que Yelp est optimisée, car ces annuaires ressortent désormais en premières positions.

Début juillet 2014, certains accusaient Google de trop favoriser ses propres outils (Google +, Google My Business etc.) au détriment d’autres supports indépendants. Aujourd’hui, des annuaires comme Yelp ou d’autres vont gagner en visibilité, qu’adviendra-il des petites entreprises locales qui n’investissaient pas dans le référencement de leur site, ou pire, qui n’ont pas de support digital ?

Comment préparer l’arrivée de Google Pigeon ?

google-pigeon

google pigeon algorithme

Il faut en premier lieu faire une mise à jour et une optimisation des coordonnées et données de géolocalisation de tous les supports digitaux (site internet, site mobile, blog etc.) et tenir compte de ces nouveaux paramètres dans le développement du netlinking et de la stratégie globale de votre marketing web.

Ne surtout pas oublier le nom (cohérence ave le nom de l’entreprise), l’adresse, le téléphone et une carte, les résultats de la recherche locale sont désormais équivalents aux résultats de la recherche organique.

Petit rappel : Google aimant récompenser les utilisateurs de ses propres produits, il a créé un système de repérage dans son univers, appelé le « Knowledge Graph » ou Graphique de la connaissance.

Il s’agit d’une base pour mettre en perspective les résultats de la recherche avec des informations sémantiques issues de sources diverses.

Selon Wikipedia, l’affichage du Knowledge Graph est ajouté au moteur de recherche de Google en 2012 aux États-Unis après avoir été annoncé le 16 mai 20121. Cet outil fournit une information structurée et détaillée centrée sur l’objet de la recherche, en plus de la liste d’hyperliens vers d’autres sites2. L’objectif est de permettre aux utilisateurs de résoudre leur requête sans avoir besoin de naviguer vers d’autres sites pour accéder aux informations capitales3.

Selon Google, ces informations sont issues de différentes sources, telles que le World Factbook de la CIA (CIA World Factbook),Freebase ou encore Wikipédia1. Cet outil rejoint les objectifs des « moteurs de réponse » comme Ask.com (ex-Ask Jeeves) et Wolfram Alpha. En 2012 son réseau sémantique contenait plus de 500 millions d’objets et plus de 18 milliards de faits et relations entre ces différents objets utilisés par le moteur de recherche afin de comprendre la signification des mots-clefssaisis lors de toute recherche4.

Il devient donc primordial, pour ne pas dire vital, que l’ensemble des informations locales soient optimisées en permanence et que vous utilisiez dans votre propre sémantique d’écriture les mêmes termes que les visiteurs.

De tous les changements de l’algorithme de Google de ces dernière années, celui-ci pourrait être celui avec le plus gros impact sur le commerce de proximité ! Qu’il se dénomme Pigeon ou non.

N’hésitez surtout pas à demander l’aide des professionnels pour ajuster, adapter et optimiser vos outils à cette possible évolution.

 

Référencement et SEO avec Google : Attention, changements !

Les techniques de référencement de Google vont encore évoluer et le SEO de votre site pourrait en être impacté !

Matt Cutts, monsieur anti Web Spaming et anti techniques de référencement dites « black hat » chez Google, a annoncé il y a quelques semaines son intention de limiter encore plus les possibilités pour certains d’abuser de solutions pas très correctes afin de faire monter leur référencement dit naturel (SEO).

Comment ?

1/ Penguin 2.0 vient d »être lancé. Il s’agit là en fait de la 4ème évolution du filtre de Google mais la firme de Mountain View qualifie cette évolution de majeure et lui donne donc le qualificatif de 2.0. Cette version aura vraisemblablement dans un avenir proche un impact sérieux sur les sites dont le SEO aura été construit de manière trop agressive.

2/ La chasse aux liens payants est ouverte! Google veut intensifier la lutte contre les sites qui vendent des liens dans leur contenu et influençant ainsi le Page Rank. Cela veut dire que les liens inscrits dans des publireportages ou autres articles « bidons » devraient se voir déclassés et une indication au lecteur qu’il est exposé à un message a vocation publicitaire pourrait bientôt apparaitre.

3/ Selon le JDN, « Les requêtes particulièrement polluées par le spam et les Black Hat SEO devraient voir leurs pages de résultats épurées. » Cela devrait impacter les secteurs du porno (!) et du crédit.

4/ Matt Cutts et les équipes dédiées de Google veulent également dégrader l’efficacité des liens de qualité ou d’utilité médiocre. C’est un chantier ouvert mais pas d’annonces de solution à ce stade.

5/ Une meilleure détection des sites hackés grâce à la sortie dans les prochains mois d’un système de détection plus performant.

6/ Un « Panda » moins dur. Panda, l’algorithme actuel de Google a fait des dégâts quelques fois inutiles dans le paysage web. Matt Cutts annonce donc que les sanctions éventuelles supprimées pour des sites à la limite des zones « blanches » et « grises ». Cela adoucirait certains effets de Panda grâce à l’intégration de nouveaux paramètres qualitatifs qui restaurerait l’image de certains sites.

7/Enfin, une amélioration de la communication avec les webmasters (nous) et ce ne sera pas un luxe. Le but ? Nous informer des évolutions et mieux apprendre les bons usages du SEO.

En résumé, si votre site a été « sur-optimisé » en SEO, contient des éléments générateurs de trafic de faible qualité et représente pour les équipes de Matt Cutts une menace à la « qualité » Google, vous serez pénalisé et vous perdrez donc des positions clés sur les pages du moteur de recherche.

Un doute ? Demandez nous, nous étudierons cela dans le détail avec vous : contact@digitaldealer.fr

Envie de voir la vidéo (en anglais) :

 

Contenus de qualité égal référencement réussi !

référencement et contenus

Vous trouverez ci-dessous une infographie en anglais intéressante.

Elle vous détaillera tous les effets positifs du fait d’avoir un contenu de qualité sur votre site.

En français, la lecture rapide de ce document :

Les moteurs de recherche, et Google en particulier sont concentrés sur l’objectif ultime qui est d’offrir aux internautes la meilleure adéquation possible entre requête et pages correspondantes. Et ceci le plus vite possible.

Le facteur Panda : Du nom de la dernière version de l’algorithme de Google : Son objectif, favoriser les sites au contenu de qualité, à l’inverse, pénaliser les sites sans contenu à valeur ajoutée.

Les contenus publiés sur les réseaux sociaux sont d’excellents outils de SEO car étant partagés et renvoyants souvent sur des liens (donc des sites), ils permettent d’augmenter le trafic des sites. 20% des messages échangés sur les réseaux sociaux incluent un lien vers un contenu !

Plus de contenus bien référencés égal plus de clics sur vos pages ; Afin d’optimiser votre référencement au mieux, il est important d’associer les mots clés que vous placer dans vos contenus avec votre marque. L’infographie dit ainsi que 50% des internautes trouvant au moins 2 URL du même site sur la page du moteur de recherche disent privilégier le site concerné. Donc, en construisant plus de contenus intelligents et référents, vous générez une meilleure visibilité de votre site.

Infographie contenus et référencement naturel

Ainsi, 92% des marketers estiment que la création de contenu est efficace voire très efficace pour le référencement naturel. Les articles réalisés sur des blogs ou des parties actualités sont d’ailleurs fortement recommandés. C’est eux qui vont créer la majeure partie de votre valeur ajoutée auprès des robots d’indexation des moteurs de recherche et qui vont faire grimper votre référencement.

Les réseaux sociaux, essentiels pour votre référencement

Comme nous le disons plus haut, les réseaux sociaux vont jouer un rôle essentiel pour votre SEO.

La première raison c’est que les moteurs de recherche indexent les préférences des utilisateurs ainsi les « like » vont avoir leur importance sur Bing, les « +1  » de Google+ vont vous aidez sur Google et les « tweets » sont référencés comme contenus rapides chez Google.

27 million de contenus sont ainsi partagés chaque jour via ces réseaux dont 1/5 incluant des liens pour des contenus plus longs et complets. 44% des marketers interrogés estiment ainsi que l’impact des réseaux sociaux est positif. 1% qu’il est négatif, les 55 restants ne se sont pas prononcés.

Enfin, les chiffres parlent d’eux mêmes, un blog viendra vous aider à convertir plus facilement vos prospects qui se sentiront plus en confiance et mieux informer grâce aux contenus que vous aurez développé. Il est ainsi important de créer une communauté autour de votre marque en n’ayant pas toujours un rôle 100% commercial mais plutôt en vous plaçant comme conseil privilégié.

Google Infographie : Comment ça marche ?

Infographie Google fournissant des informations détaillées sur ce qui se passe sur le moteur de recherche. Cette information circule sur le web depuis quelques jours et est issue de Inside Search de Google (Blog « officiel »).

Nous vous détaillons ici quelques chiffres marquants qui en sont tirés :

Le document est présenté en sections selon les étapes d’une recherche. Cela commence bien évidement avec la mise en avant du travail préparatoire de l’index, qui représente 100 Millions de Gygabytes. Pour le réaliser, il a fallu y consacrer plus d’1 Million d’heures de développement informatique et de calcul, soit un équivalent de 41.666 jours, où 114 ans !

Il y aurait plus de 100 milliards de pages dans l’index Google (100.000.000.000 !)

En moyenne une requête parcourt 1.500 miles où 2.414 Kms entre les serveurs de Google sur la planète avant de trouver sa réponse. Avec une vitesse qui se situe aux alentours du dixième de secondes pour obtenir la liste des propositions …  2.114 kms en 0,1 seconde, la vitesse est vertigineuse.

L’algorithme utiliserait 200 paramètres différents (au minimum) pour établir la liste des recommandations faite par Google à ses utilisateurs. Il serait au demeurant amélioré 500 fois par an ! Donc il est en perpétuel mouvement, ce qui le rend à la fois si efficace et si complexe à comprendre. Et transforme le travail des agences en challenge pour être capable de s’adapter aux changement majeurs de cet index et faire bénéficier les clients des performances optimisées de la recherche.

450 milliards (450.000.000.000), c’est le chiffre astronomique qui serait celui du nombre de requêtes uniques effectuées sur le moteur depuis qu’il existe, et le chiffre quotidien de requêtes est de plusieurs Milliards.

Et conséquence des chiffre précédents, ce sont 16% des requêtes quotidiennes qui sont nouvelles et donc « inconnues » dans leurs formes.

Pour nos métiers les conclusions sont donc les suivantes :

Ne jamais considérer qu’un modèle de requête est figé. Il est exact que les typologies de recherches de VN, VO, SAV changent en permanence. Et qu’il faut donc que vos partenaires le sachent et puissent s’y adapter.

Parmi les critères clés identifiés par Google, les suivants sont ceux qui comptent le plus. Nous vous en parlons régulièrement, prêtez y attention cela va devenir crucial pour vos sites :

Vitesse de chargement de vos pages (donc maîtrise technique essentielle); Fini les sites compliqués et mal faits qui mettent 5 secondes pour se charger

Fraicheur et qualité du contenu. De l’originalité, de la qualité d’écriture et le respect de l’orthographe.

URL et titres de vos pages. Tout commence par cette capacité à faciliter le travail des robot.

Nombre et qualité des liens qui pointent vers vos pages,

Présence d’images, de vidéos, de liens internes.

En conclusion, le web et ses utilisations intelligentes sont de moins en moins à la portée du 1er venu et il devient vital si vous souhaitez connaîte le succès (durable) que vous vous fassiez accompagner par de vrais spécialistes.