navigateurs-logs

Navigateurs en France : gagnants et perdants 2013.

navigateurs-logs

Nous vous évoquons régulièrement sur ce blog la situation des navigateurs les plus (ou moins) utilisés en france. Cette information peut être utile aux professionnels que vous êtes car les agences que vous sollicitez pour le développement de vos sites doivent intégrer ces paramètres lorsqu’elles construisent vos outils online. Vous trouverez ci-dessous un résumé des informations du JDN qui vient de produire son étude régulière sur ce sujet et communique donc son analyse de la situation du marché : Gagnants Chrome, Safari et Android, perdants, IE et Firefox.

Les résultats détaillés sont les suivants :

1/ Chrome (Google) conforte sa position de leader avec 27% de part de marché soit une progression de 3,5 points sur une année.

2/ IE (Microsoft) reste en seconde position (25%) mais connaît une décroissance de 7,7 points en un an ! L’arrivée de la version IE 10 qui connaît un vrai succès ne semble pas suffisante pour enrayer une chute régulière et impressionante.

3/ Firefox,  3ème navigateur avec 21,7% de part de marché continue également sa descente dans le panorama des navigateurs.

4/ Safari (Apple) occupe la 4ème place avec 17,5% mais est surtout le navigateur qui connaît la plus forte progression avec près de 4 points sur un an.

5/ Enfin, Androïd (Google encore …) continue de grapiller des part de marché aux autres et dépasse maintenant les 5%.

part-de-marche-des-navigateurs-en-france-2013part-de-marche-navigateurs-france-2013

En ce qui concerne IE spécifiquement, la répartition des part de marché entre les versions confirme que IE7 a quasiment disparu (Ouf !) avec à peine plus de 1% du marché total et que IE8 est également en passe de s’éteindre à échéance 12/24 mois (8% de part de marché) remplacé très rapidement par la version IE10 qui connaît un fort engouement de la part des utilisateurs.

internet-explorer-part-de-marche-2013

 

icones-navigateurs

IE 6, 7 et 8 sont périmés, dépechez vous de changer de navigateur !

Cela fait maintenant presque 2 ans que nous vous parlons régulièrement de la fin annoncée de certains « vieux » navigateurs qui rendent la vie des agences et des structures de développement web très compliquée. surtout quand, comme chez Microsoft, il sort une version d’Internet explorer tous les 2 ou 3 ans ! Voici les liens vers les articles déjà parus sur ce sujet : 1 & 2 & ce dernier que j’adore, et que certains constructeurs toujours utilisateurs d’IE 6 devraient lire …

En voici donc un autre  pour vous expliquer pourquoi vous feriez mieux de basculer vers IE9, Chrome, Safari ou Opéra plutôt que de vous acharner à travailler avec un navigateur périmé !

IE6 :  En france il n’y a plus que 1% des internautes à l’utiliser ! Si vous faites parti de ces derniers « Dinosaures » dépechez vous.

IE 7 quant à lui ne fournit pas de chiffres précis pour la France. Mais un 4% au niveau Européen et une statistique « officielle » issue de « Stat Counter » affiche 2,7% seulement pour notre pays, autant dire presque rien…

Et pour terminer IE8, qui n’a que 3 ans mais est déjà obsolète. Remplacé maintenant par IE9 qui ne va pas tarder à dépasser son nombre d’utilisateurs.

En Europe encore 18% de pénétrations, mais en France, toujours selon « Stat Counter », seulement 15%.

D’ailleurs, si vous voulez voir toutes les parts de marché des navigateurs en France, voici le tableau des parts de marché à Août 2012 de Stat Counter :

Sachez aussi que Google qui dispose d’une multitude de services en lignes propose donc des mises à jour régulières. Et ces mises à jour nécessitent d’effectuer des tests et des validations sur de nombreux navigateurs.

Et bien, Google qui avait déjà cessé de tester sous IE 6 et 7 (Juin 2011), vient d’annoncer que ce serait le cas également pour IE 8. Et ce en novembre prochain ! Google affirmant que sa stratégie est de développer des outils pour la dernière version, pas celles du passé ; Et le problème avec IE, c’est que les versions changent tout le temps.

A noter, et cela est important, la version 8 d’IE étant la dernière a être disponible pour Windows XP, les utilisateurs devront donc se tourner vers un autre navigateur s’ils ne veulent pas changer de système d’exploitation.

navigateur_internet

Navigateurs : Les derniers chiffres.

Nous vous donnons ici régulièrement les chiffres des utilisations des navigateurs en France. Le JDN vient de publier les dernières statistiques à ce sujet. Vous les trouverez ci-dessous et vous pourrez constater que comparé au mois de mars 2011, Internet Explorer perd plus de 8 points dans le classement des navigateurs les plus utilisés en France (résultats mensuels). Ces résultats sont obtenus par lecture directe des statistiques de visites uniques du site Linternaute.com sur Google Analytics. Ils ne sont donc pas une preuve scientifique mais une valeur basée sur les 13,5 millions de VU mensuels de ce site.

En Mars 2012, la part d’IE dans les visites de Linternaute a atteint 33%. La baisse étant principalement au profit de Google Chrome, qui progresse de près de 10 points (14% à près de 24% des visites), et par Safari - qui progresse dans le même temps de 4,5 points (13,25%). Cette progression de Safari étant la conséquence directe de la multiplication des outils connectés Apple qui avec les iPhone, iPad et iMac offre des opportunité de navigation sur tous les supports, comme nous vous le disions ici, Apple est devenu le 1er vendeur d’ordinateur au monde et Safari en a largement profité.  A noter que les statistiques ne permettent pas de distinguer les connexions via Iphone, iPad et ordinateurs équipés de Safari.

 

Par ailleurs après être passé de 18,5% à 22,5% des visites entre septembre et décembre 2011, Chrome a ralentit sa progression

Ceci pouvant expliquer pourquoi ce navigateur n’a pas encore dépassé Firefox, dont la baisse est continue et régulière depuis juin 2011 (-4 points au total). La course entre les deux navigateurs (avec une nouvelle version toute les 6 semaines) semble donc être pour le moment en faveur de Google.

En Mars, chez Microsoft, et donc chez IE, le taux de pénétration d’Internet Explorer 9 représente plus de 42% de l’ensemble des visites. Cette version enregistre d’ailleurs sur un mois sa plus forte progression depuis un an. Comparé à février 2012, IE9 gagne ainsi 7 points.

Cette progression se fait logiquement au détriment d’Internet Explorer 8 (moins 8,3 points). IE9 est maintenant quasiment au même niveau qu’IE8.

 

Encore une fois ces chiffres sont ceux d’un seul site (gros, mais unique), classé dans le Top 50 des sites français. Donc ces résultats, très représentatifs sont à considérer avec les réserves d’usage liées aux sondages (c’est l’époque en plus).

03384002-photo-logo-google-chrome-navigateur-web-jpg

Chrome monte, Explorer descend !

Un peu de pub pour Google Chrome ?

Non, simplement la communication des chiffres récents sur les évolutions des navigateurs du web.

Au niveau global, Chrome, a dépassé pour la première fois Firefox au niveau mondial, selon le cabinet StatCounter. En novembre, la part de marché de Chrome a atteint près de 26% (25,7% précisément) , presque deux fois plus qu’il y a un an. Pendant ce temps, Firefox a reculé de 31,2% à 25,2%.

Le succès de Chrome permet à Google de combler l’écart avec Microsoft, puisque la part de marché d’IE (malgré la version IE9 lancée récemment) est passée d’un peu plus de 48% (48,2%) à 40,6% en un an.

Le combat des géants aura donc bien lieu. Internet Explorer, incontournable et hégémonique il y a encore 2 ans est en passe d’être rattraper par Chrome qui arrive réellement au niveau de Microsoft IE et va pouvoir ainsi contester sa position de leader.

Derrière, et selon les chiffres publiés par StatCounter, Safari (Apple) est en quatrième position avec 6% (5,9%) de parts de marché, devant Opera crédité de 1,8%.

En Europe les chiffres sont un peu différents puisque chez nous Firefox resterait encore sensiblement plus populaire que Chrome (28% contre 15%). Mais là aussi Google Chrome est le navigateur dont l’usage se développe le plus rapidement ces derniers mois.

Capture d’écran 2011-05-24 à 17.15.28

Aidez nous à faire disparaître IE6 !

IE6 (Internet Explorer 6) vous connaissez ? C’est le navigateur web lancé par Microsoft en 2001. Un succès à l’époque et pendant quelques années.

Longtemps utilisé par les internautes et leader des navigateurs pendant 3 ou 4 ans, malgré des performances somme toute moyennes, le produit de Microsoft était rejeté par de grands acteurs du web tels que Facebook ou Youtube à l’été 2009.

De nombreux sites web voyaient le jour afin de faire en sorte qu’IE6 soit abandonné. D’autres profitaient du manque de respect des standards du web pour se moquer des faiblesses de l’outil, totalement déconnecté des besoins et des attentes du marché.

Il faut savoir que c’est un cauchemar aujourd’hui pour les développeurs et les agences web de travailler et développer pour IE6. Le temps nécéssaire pour adapter un site à ce navigateur est tout simplement ridicule.

Depuis mars 2011, c’est désormais de façon officielle que Microsoft invite les internautes à mettre à jour leur version d’Internet Explorer pour bénéficier d’une meilleure prise en charge des sites web. Et de remplacer ce navigateur obsolète par la version IE9.

Ils ont donc mis en ligne un site qui a pour vocation d’amener à la fin d’IE6 : theie6countdown.com

tableau global IE6 countdown

Microsoft a annoncé que dès que le pourcentage d’utilisation serait inférieur à 1%, le navigateur serait « débranché ».

Evolution de la penetration IE6

A priori, pas de problème. Sauf que certains pays font de la résistance. Alors que la France tire bien son épingle du jeu avec seulement 3.4% de part de marché, que 2 pays ont déjà atteint le seuil de 1% (Finlande et Norvège) d’autres pays sont assurément moins à jour. C’est notamment le cas de la Chine qui compte toujours 34.6% d’utilisation d’IE 6 (record mondial). Et l’Asie en général n’est pas très en avance.

IE6 countdown tableau par pays

 

La fin d’IE6 est réellement souhaitable pour vous car elle évitera des frais inutiles lorsqu’il faut malgré tout développer des outils compatibles afin d’accéder à un Intranet constructeur périmé par exemple…

Participez aussi à cet effort de salubrité du web : passez le message à votre entourage en poussant votre famille, vos amis, collègues et fournisseurs à passer à Internet Explorer 8, Internet Explorer 9, Chrome, Mozilla/Firefox, Opera ou Safari.

Pour notre part nous mettrons en ligne sur ce blog et notre site le « countdown » Microsoft afin d’accélérer autant que faire se peut la disparition de cette antiquité (de 10 ans ! C’est le web, et ça va très vite).

Nous économiserons ainsi tous de l’argent !