Buymybarina.com

Buy My Barina : Notre palme d’or de la pub VO !

Vendre son VO avec créativité : Buy My Barina !

buymybarina.com logo

buymybarina.com

Cela fait longtemps que j’insiste sur la grande nécessité de se démarquer de ses concurrents pour vendre des voitures d’occasion. Cela fait longtemps que Youtube, Google et les autres grands acteurs du web nous disent que les images animées sont les clés pour émerger dans la jungle des recherches VO.

Cela fait longtemps également que nous n’avions pas vu une idée si intelligente : Buymybarina.com est un concept global parti d’une idée rigolote.

Une voiture simple (une Holden Barina, équivalent australien de notre Opel Corsa), en état correct sans plus.

Son propriétaire, qui travaille peut être (sans doute ?) dans une agence de pub a décidé de réaliser une vidéo pour la promouvoir :

La vidéo a été vue plus de 1 million de fois en 8 jours !!!!!!

Accompagnée d’un autre campagne sur Twitter. Les potentiels acheteurs devant envoyer leur offre via un Tweet en utilisant le hashtag # buymybarina.

buymybarina.com tweet offres

buymybarina.com Twitter

Un objectif humanitaire !

Devant ce succès le propriétaire toujours très créatif (individu ou agence cela n’a pas d’importance) a lancé un site web de très grande qualité dont l’objectif est de collecter des fonds pour la ligue contre le cancer australien. La Holden barina sera en fait vendue au plus offrant et l’argent sera versé à cette fondation.

buymybarina.com

buymybarina.com Fondation pour le cancer

 

Aucun ingrédient du marketing digital ne manque, belles images, site en HTML5, vidéo, Instagram, Twitter.

buymybarina.com Instagram

buymybarina.com Instagram

La boucle est bouclée, il s’agissait donc bien d’une campagne de buzz et elle a magnifiquement marché. Et oui, je reconnais que cela doit coûter de l’argent et ne pas être très rentable pour une telle voiture. Mais en terme de visibilité, c’est juste un hit !

Et elle confirme qu’une approche très créative de la vente des VO peut permettre des scores d’émergence incroyables.

Alors n’hésitez pas à nous contacter pour envisager ensemble ces approches créatives.

image_marque

L’influence de la marque sur la qualité perçue !

La preuve par l’image : notre perception des marques et de la qualité perçue dépend beaucoup plus du logo que de la réalité.

Il fut un temps, dans une autre vie, où je participais au développement des programmes de véhicules. Et lors des séances d’études des réactions des clients envers un nouveau produit , non encore commercialisé nous enlevions les badges et toute forme de reconnaissance de la marque (Nous appelions ces séances de travail des  « Clinics » dans notre jargon marketing).

Dans ces configurations neutres, ou le logo ne vient pas influencer le jugement, les prospects livraient la plupart du temps des commentaires très élogieux sur les produits et les potentiels de positionnement prix.

Et puis vous disiez c’est une …, et là les idées, et les prix potentiels qui en découlent, changeaient.

D’ou l’importance de savoir développer une marque forte qui va permettre de vendre plus cher et donc avec de meilleures marges. Le groupe VW par exemple a parfaitement su le faire avec un large portfolio de solutions complémentaires (Audi-VW-Skoda-Seat), faisant bénéficier par exemple Skoda de valeurs qualitatives des marques allemandes, juste avec la bonne communication.

Il est donc intéressant de voir ce qui se passe lorsque les clients, plongés dans le noir, commentent leurs impressions sur les materiaux, l’espace

Voici un très bel exemple de perception détachée de la marque.

Très jolie et très intelligente campagne.

A méditer par certains …

Et pour bien comprendre comment cela a été fait, le making off :

leaf_zero_emission

La Nissan Leaf lancée via les réseaux sociaux.

Peut-être avez vous remarqué que les récentes campagnes de lancement de certains modèles majeurs se sont effectuées avec des stratégies internet très visibles ?

Le Journal du Net (JDN) a publié ce jour un article qui détaille des exemples récents et remarquables pour la variété d’utilisation des outils web disponibles.

De ces modèles et de ces campagnes, la Nissan Leaf, voiture 100% électrique a sans doute été la plus réaliste, la plus cohérente et la plus intéressante dans son approche.

 

En effet, faire connaître une voiture qui vaut plus de 35.000 €, qui n’offre que 175 kms d’autonomie moyenne (ce qui signifie à température normale, ni trop froid, ni trop chaud et sur le plat) n’est pas forcément simple.

Si la perception générale est favorable aux voitures propres, si la société dans son ensemble rêve d’un monde où l’automobile sera totalement respectueuse de l’environnement,  si tous nous aimerions apporter notre obole à ces nécessaires améliorations, il n’en demeure pas moins que les limites de la technologie sont encore visibles.

Il est difficile de convaincre un acheteur potentiel de faire l’effort qui consiste à mettre deux fois le prix normal d’une voiture dans son achat  « propre » (à condition que vous considériez l’énergie nucléaire source de notre électricité comme écologiquement « clean ») et qui ne réalise en gros qu’un tiers de l’autonomie d’une voiture à moteur thermique. Pour y arriver la marque Nissan a choisi la voie du web et plus particulièrement celle du buzz via les réseaux sociaux.

Comment ? Selon le JDN il s’agissait de mettre en place une opération originale (même si elle se rapproche de manière très proche de celle de Ford, en 2006 (!) pour le lancement du S-Max).

Nissan a donc sélectionné des relais d’opinion en Europe ayant pour mission d’informer en temps réel et de créer des communautés locales autour de leurs experiences. Un but : changer l’opinion globalement négative que peuvent avoir une majorité d’acheteurs potentiels à propos des limites techniques et de prix cités ci-dessus.

Durant une période de 20 jours, 40 influenceurs sont invités à tester la Nissan Leaf et à poster le fruit de leur expérience sur leurs blogs. Chaque compte-rendu étant packagé de façon à combattre un préjugé relatif à la voiture électrique et à amorcer la campagne avant de l’étendre au reste de la population. Au terme des 100 jours que dure cette opération d’envergure européenne, « The Big Turn On », la ville qui aura converti le maximum de personnes à la conduite électrique bénéficiera de 30 stations de recharge de batteries. « Une Leaf sera également attribuée à l’internaute ayant incité le plus de personnes à prouver leur ‘engagement’, en réalisant un « turn on » sur le site dédié, via Facebook ou en essayant durant 24 heures un des 400 modèles mis à disposition », explique Cédric Ratinaud, en charge du marketing social et de la communication chez Nissan Europe.

Nissan, en choisissant cette piste du SMO (Social marketing optimization) a donc cherché à lever les principales critiques concernant les véhicules électriques et aussi à valoriser l’expérience de conduite.

« Lorsqu’on envisage de passer à un véhicule électrique, la notoriété et l’excitation du début peuvent s’effacer au moment de concrétiser l’achat, explique Vincent Druguet, directeur général adjoint de Digitas. C’est pourquoi nous avons voulu mettre l’expérience de conduite au cœur du dispositif pour prouver que les barrières à l’achat telles que l’autonomie moindre ou l’économie relative ne devraient pas en être. »

Autre élément important de l’opération, lié aux nouvelles technologies, 80 voitures ont été équipées d’une application Android permettant de partager sur les réseaux sociaux sa propre expérience de conduite grâce à un témoignage vidéo.

« Ce dispositif nous a permis de capter l’émotion de la conduite pour amplifier le volume de conversation et inciter à l’expérience », affirme Vincent Druguet. Un objectif largement atteint avec une hausse de 170% de « positive conversation », là où l’agence en espérait 50%, et un share of voice online de 70% sur la période.

Enfin, sur les pages Facebook Nissan Leaf le succès semble être au rendez-vous avec plus de 180.000 fans conquis. E si vous regardez en détail les commentaires et question posées sur le mur, beaucoup d’intérêt, de questions pratiques et d’échanges. Ceci confirmant que les réseaux sociaux intelligemment utilisés ont un gros effet de levier.

 

 

logo kia

Opération Kia Picanto : Du Web marketing viral original.

Campagne originale lancée par Kia pour le Picanto.

Un grand jeu du chat et de la souris, à Paris place des Vosges, avec un groupe de Blogueurs.

Résultats plutôt bons selon l’agence qui a organisé cet événement, bons relais et bonne couverture.

Comment cela a-t-il fonctionné ?

La raison : Kia souhaitait promouvoir sa marque via des leaders d’opinion vers le grand public.

C’est donc un jeu de chat géant qui s’est déroulé sur la place des Vosges à Paris. Les participants, jouant le rôle des souris, se sont lancés dans le jeu du chat et de la souris des cours de récréation.

L’opération a débuté deux semaines avant le jeu lui même avec une campagne de street marketing.

Afin d’inviter une centaine de blogueurs, des pochoirs biodégradables anonymes ont été tagués devant leur domicile.

Le 19 juin, les participants se sont retrouvés vêtus de t-shirts et de dossards à l’effigie du Chat by Kia Picanto, balise GPS en guise de brassard, les participants ont entamé le jeu, sous le regard amusé des passants.

Le déroulement de l’événement était retransmis sur grand écran dans un restaurant à proximité, et également sur la page Facebook de la marque Kia

Selon le site Frenchweb.fr, l’opération a compté 300 participants, la phase de teasing a généré plus de 228 tweets, soit 159 957 personnes exposées. Quant à la phase de jeu, celle-ci a généré 326 tweets, soit 171 068 personnes exposées, et atteignant la seconde place en “trending topic” sur Twitter.

 

logo-detente-vendredi-150x150

Détente du vendredi : suite et fin des campagnes Goodyear

Comme chaque Vendredi, vous le savez maintenant, un peu de détente (en vidéo)…

Nous voici arrivés à la 3ème et dernière partie des campagnes Goodyear. Vous avez pu découvrir une première campagne le 15 avril pour promouvoir l’adhérence de ses pneus, la 2ème était destinée à ses pneumatiques run on flat. Cette semaine, je vous propose de voir la 3ème vague de ces campagnes de marketing viral.

Il s’agit en fait de la suite de la campagne run on flat. En voyant le succès des 3 premières vidéos (présentées la semaine dernière) Goodyear a décidé de prolonger l’expérience avec 2 nouvelles vidéos qui abordent des sujets plus osés encore que les précédentes. En effet, les sujets tels que l’obésité, la douleur ou encore le sexe sont très difficiles à traiter aux Etats-Unis. Goodyear s’est pourtant lancé et voici le résultat :