Première étude comparative sur les portails VO


Il y a des questions qui reviennent très souvent chez nos clients :

Quel portail, quel Infomédiaire VO est il le plus efficace ?

Le quel faut il privilégier pour assurer la meilleure diffusion possible de mes petites annonces VO ? Quel est le meilleur site pour obtenir un bon taux de conversion ?

A ces questions nous pouvons répondre avec notre outil de tracking téléphonique, qui permet une très bonne analyse des sources de contacts, mais jamais nous n’avons pu trouver une étude sérieuse sur les portails et les qualités et défauts de ces infomédiaires dont l’importance stratégique dans votre business n’est plus à démontrer.

La question se posant donc et la réponse n’existant pas nous avons décidé de faire notre propre étude. Vous en trouverez ci-dessous les résultats principaux.

Précisions : Il ne s’agit pas de l’étude d’un grand cabinet de sondage, il s’agit d’une étude réalisée sur la base de critères objectifs, mesurés par des outils publics permettant de mesurer à un instant « T » les performances constatées. Nous ne parlerons donc pas ici d’échantillons ou groupes test, mais bien de résultats mesurables constatés et objectifs.

Nous nous sommes livré à une analyse froide de la situation sur la base d’un échantillon large de 15 portails choisis pour leur taille (ex : le Bon Coin), leur historique  (ex : Annonces Jaunes), leur représentativité territorial (ex : Ouest France) ou leurs spécificités de « pure players » (ex : Auto Sélection).

Les sites étudiés couvrent aussi bien les portails multi métiers (Le Bon Coin, Vivastreet, Paru Vendu, Annonces Jaunes, …), les sites orientés « moteurs » (La Centrale, Autoreflex, …) que des sites spécialisé uniquement dans la petite annonce auto (Auto-Sélection, 321 Auto, Auto Scout 24, …).

Les comparaisons sont donc parfois un peu difficiles, surtout en ce qui concerne le trafic et nécessitent une analyse critique des relevés que nous avons effectués. Pour ces relevés nous avons utilisés certains outils spécialisés dans les observations SEO accessibles par tous comme les outils analytics de Google et Google Lab, les relevés et résultats Alexa ou encore d’autres comme WebRank ou Pingdom. Nous avons aussi réalisés des relevés de positionnement des sites sur des requêtes plus ou moins complexes.

Voici les grandes tendances que nous avons relevées :

1/ Le nombre d’annonces.

Les choses surprenantes commencent avec cet élément très important puisqu’il est censé positionner les « gros » portails face aux « petits ». Et si vous prenez les résultats affichés sur les sites, le nombre de petits annonces VO au 28/05 serait de 2.582.740 (sans compter Automobile.fr, qui  est le nouvel e-bay auto et qui ne communique pas ses chiffres). Soit plus de la moitié du marché VO annuel ! Ce qui est la conséquence de la multidiffusion réalisée par ces portails (sans que vous en soyez informés la plupart du temps) puisque c’est grâce au nombre d’annonces que les sites gagnent en poids et donc en potentielle visibilité sur les moteurs de recherche.

Vous noterez aussi  l’écart important entre les presque 870.000 annonces autos du Bon Coin et Annonces automobiles (échelle de 1 à 18,5).

En résumé, sur cet aspect strictement arithmétique, la puissance incontestée du Bon coin est évidente, pour les autres, après La Centrale et Auto Scout 24 (chiffres estimés à 15% du volume annoncé car pas d’information sur la France), il y a un peloton de sites qui se tiennent d’assez près : Autoreflex, Auto-Sélection, L’Argus, Auto Occasion ou AutoMoto Annonces. Vous pouvez donc facilement en conclure que cette puissance liée au nombre d’annonces a un effet réel sur le trafic potentiel et donc la capacité de ces sites a attirer des acheteurs potentiels.

2/ Le trafic général :

Avec sa place de 8ème site national, tous sites considérés Le bon Coin est un « monstre » du paysage web français et évolue dans une catégorie « pods lours ». Ceci étant la conséquence son profil multi-métiers qui en fait une sorte de référence des ventes de biens d’occasion en France.

Vous remarquerez à l’opposé le classement pour le moins médiocre de Automoto annonces qui occupe une place peu avantageuse de 42.385 ème. Il ya là une incongruité avec le nombre déclaré d’annonces. Il est vraisemblable que le site connaisse un décalage entre le nombre de PA déclarées et la réalité. nous en reparlerons plus loin.

3/ Le nombre de pages indéxées.

Ce paramètre de la taille « reconnue » d’un site par les moteurs de recherche fait partie des éléments qui peuvent influencer sensiblement le SEO de votre site.

Encore une fois, Le Bon Coin est hors concours, son activité générant un nombre très élevé de pages. Malgré tout, avec plus de 22 millions de pages indéxées, nous sommes en présence d’un site réellement colossal. Par compraison, le site Fnac.fr comporte un peu plus de 9 millions de pages.

Autre élément notable, le très faible nombre des pages d’Autoscout 24 qui ne reflète pas du tout le nombre de PA annoncées. Après avoir analysé certains détails  du site, les faiblesses de certaines techniques utilisées pourraient être à l’origine de ce résultat.

4/ La vitesse de chargement des sites.

Il s’agit de l’un des éléments fondamentaux de la performance d’un site. Attention malgré tout, ces résultats peuvent être variables selon l’origine de la connexion. il est donc nécessaire de procéder à différents tests pour valider les chiffres.

Optimiser la vitesse de chargement d’un site est essentiel, non seulement pour le visiteur qui veut trouver rapidement la réponse à sa recherche, mais également pour les moteurs qui multiplient les outils de mesure ce paramètre  et qui en intègrent les résultats dans leurs algorithmes de référencement. maintenir une vitesse de chargement de qualité c’est réduire son taux de rebond, augmenter la qualité des visites et donc votre positionnement dans les recherches.

2 champions incontestés sur cet aspect selon les mesures d’Alexa : Auto-Sélection et Le Bon Coin (encore !). Comme quoi la vitesse de chargement n’est pas un problème de poids mais bien de maîtrise technique.

A l’opposé, Autoscout 24 et Paru Vendu ont un vrai problème. Atteindre 3 secondes de temps de chargement de son site, c’est prendre un risque élevé sur son positionnement dans les recherches.

5/ Les liens.

Toujours dan les paramètres quantitatifs. Celui-ci vous donnera la vision du maillage réalisé par les portails et donc une certaine forme de lecture de leur notoriété. c’est aussi le résultat d’un travail de longue haleine de la part des infomédiaires les plus anciens.

Encore une fois Le Bon Coin « écrase tout » sur son passage, La Centrale et Paru Vendu tirant bien leur épingle du jeu, ainsi que Autoreflex et Auto-Sélection qui suivent de près.

A l’opposé, petite performance de L‘Argus et de Automoto annonces. A se demander s’ils ont intégré dans leurs strategies la nécessité de construire leurs réseaux de réferences pour gagner en visibilité sur les moteurs de recherche ?

6/ Le taux de rebond.

Le taux de rebond est le pourcentage es visteurs d’un site qui sont entrés sur une page et qui ont quitté le site directement après, sans consulter d’autres pages. Ils ont donc « rebondis » sur cette page.

Un taux de rebond élevé peut mettre en évidence l’insatisfaction des visiteurs qui n’auraient pas trouver la réponse à la recherche effectuée ou considéré que l’aspect, l’ergonomie, le style d’un sitene leur convient pas.

C’est aussi fréquemment le résultat des sites qui utilisent des artifices d’augementatin de leur trafic : SEM mal ciblé, trafic « bidon » fabriqué via des sites de jeux en ligne, liens construits avec des sites n’ayant aucune cohérence avec celui recevant le trafic, etc.

Le taux de rebond étant lui aussi un facteur pris en compte par les moteurs de recherche pour noter les sites, il ne faut surtout pas l’ignorer, bien au contraire.

Google voit en lui la pertinence du lien entre le mot clé envoyé et le site sur lequel l’internaute navigue : si l’internaute juge pertinent l’association du site avec le mot clé, l’internaute aura de grandes chances de naviguer au sein du site et sera satisfait.

Il n’existe pas de règel absolue en terme de seuil, mais il est admis que en dessous de 20% de taux de rebond le résultat est excellent. Entre 20 et 30, bon. Entee 3 et 40 acceptable; Au delà de 40, un travail est nécessaire. Et au delà de 50 la situation est sérieuse car cela signifie qu’une majorité de vos visites ne sont pas qualifiées.

Le tableau ci-dessous vous donnera les résultats de ce que Alexa met à notre dispsoition; A savoir 2 super performers (Le Bon Coin et La centrale), un bon élève (Auto-Sélection), de nombreux sites aynt du travail pour arriver à redescendre sous les 40% t 2 sites qui ont un véritable problème (Autoreflex et 321 Auto).

La course au trafic à tout prix n’est pas toujours la meilleure solution car elle se fait de manière évidente au détriment de la qualité. et cela se voit !

7/ Les requêtes précises.

C’est peut être le sujet le plus important. En effet c’est bien cette analyse qui doit vous dire si tel ou tel infomédiaire est performant ou non. Toutefois j’attire votre attention sur le faite que selon sa localisation de connexion les résultats peuvent varier (gèo-localisation de votre IP).

Il faut donc prendre les réserves d’usage quant aux résultats que vous trouverez ci-dessous.

Comment avons nous procédé ?

En choisissant de manière arbitraire mais validé par des analyses Adwords 20 requêtes couvrant des mots génériques (ex : voiture occasion), des recherches intégrant une marque (ex : peugeot occasion), des associations marque/modèle/qualité (ex : Renault Clio Occasion) ou encore des longues traînes géo localisées (ex : Audi A4 occasion limoges).

Nous avons ensuite lu les résultats des recherches sur Google. Nous nous sommes limité aux 2 premières pages. Nous avons systématiquement choisis les classements les plus favorables en cas de multi résultats d’un infomédiaire pour une recherche. Et nous avons accordé un point à chaque place de classement. Soit, une première place de résultat = 1 point, une quinzième = 15 points, etc …. Et dans le cas ou un site n’apparaît pas dans les 20 premiers résultats, nous luis avons donné une pénalité forfaitaire d 30 points.

Et voici les résultats :

Un premier commentaire : le Bon Coin obtient le plus mauvais résultat ! Normal car sa notoriété est devenue tellement forte que nombreux sont ceux qui tapent d’abord le nom du bon coin puis leur requête dans l’outil de recherche de ce dernier. En fait, le site est devenu un moteur de recherche spécialisé dans les objets d’occasion.

Deuxième commentaire : Les 3 premiers du classement obtiennent de très bons résultats sur la plupart des requêtes alors que  certians des critères quantitatifs ou qualitatifs n’étaient pas satisfaisants. Cela signifiant que l’on peut atteindre des objectifs de visibilité et d’émergence élevé sans pour autant devoir être parfait. Un petit mot toutefois sur Auto-Sélection qui réussi malgré tout une performance exceptionnelle en étant quasiment visible sur l’une des 2 premières pages de Google sur presque toutes nos recherches.

Conclusion :

Comme je vous le disais en introduction nous n’avons pas la prétention d’effectuer un travail scientifique en la matière. mais étudier de la façon la plus objective et pratique possible le panorama des partenaires potentiels qui vous sollicitent. A vous d’affiner vos jugements en croisant les résultats que nous vous avons présenté avec vos propres statistiques de retours sur investissement ou de taux de transformation. Nous souhaitions mettre à votre dispsoition cette reflexion, c’est chsoe faite. Bonnes ventes de VO …

 

A propos de l'auteur : Eric Saint-Frison:
Eric est l'associé principal de l'Agence Digital Dealer. Une expérience de 25 ans dans l'Industrie Automobile, ancien Président de Ford France, il se passionne maintenant pour Internet... sans oublier l'Automobile !
Site web:http://www.digitaldealer.fr

2 commentaires

  1. Excellente étude qui fait ressortir les principaux acteurs du moment avec Leboncoin, La Centrale, Autoselection…
    Je note toutefois quelques points :

    - le taux de rebond ne veut pas forcément dire grand chose. Un site mal référencé aura un taux de rebond très bas, les visiteurs ayant cherché spécifiquement ce site en particulier, alors que les sites ayant un très bon référencement seront bien positionnés sur des requêtes annexes et ne répondront pas forcément aux besoins de l’internaute, d’ou un fort taux de rebond. 2ème exemple avec un internaute qui tombe directement depuis une recherche sur l’annonce qui lui convient. Il ne consultera pas d’autres pages du site, mais la page aura répondu à ses attentes.

    - concernant les requêtes précises, on peut s’arrêter aux 12 ou 13 premiers résultats, car généralement l’internaute effectuera une requête plus précise si les premiers résultats ne répondent pas à ses attentes. Et on sait aussi que les premiers résultats reçoivent beaucoup plus de trafic, il faudrait donc pondérer différemment le nombre de points attribués pour mieux prendre en compte la réalité.

    • Merci de vos commentaires.
      D’accord en partie avec vous.
      Sur le premier point, à noter simplement l’adéquation des performances mesurables (dont le taux de rebond) avec les portails qualifiés de très performants par les utilisateurs professionnels. Donc il est plus que vraisemblable, et c’est ce que nous constatons sur nos propres sites, que les clients élargissent presque toujours leurs recherches au delà du modèle cible de la requête. Toutes les études Google le démontre également.
      Sur le deuxième point, je suis assez d’accord, mais là encore nous avons cherché à évaluer la visibilité globale, en élargissant au maximum. Peut être trop.
      Merci de l’intérêt que vous portez à notre blog.
      A bientôt sur nos pages.

Laisser un commentaire